1000 Premiers stages

Beaucoup de jeunes sans relations familiales se plaignent que personne ne veuille leur donner leur « première chance » … (mise à jour du 21 aout 2017)

Personnellement, je ne pense pas qu’aligner de nombreux stages non rémunérés soit une solution, par contre, « mettre le pied à l’étrier » pour le TOUT premier stage (3 à 6 semaines) gratuit mais avec convention se stage peut faire découvrir la vie « réelle » et non pas virtuelle (sur internet) à beaucoup de jeunes.

ABCD services, avec son grand réseau de personnes ressources tissé en Sarthe depuis 2005, peut faire l’interface avec d’autres organismes, car étant une minuscule structure, sa réactivité est inversement proportionnelle à sa taille = c’est à dire très grande. Beaucoup de mes relations peuvent en témoigner. Demandez moi des références vérifiables.

Pour cela deux conditions :

  1. que le/la jeune soit motivé(e) et j’ai des outils pour le tester !!!
  2. que la structure (grande ou petite) – beaucoup d’associations seraient ravies d’avoir un(e) jeune pour donner un coup de main  nous sommes en contact avec FranceBénévolat 72 bien sur – joue le jeu. Il faut impérativement une personne pour suivre et conseiller le/la jeune. Compter environ une heure par jour, mais si le/la stagiaire réalise au mieux 4h de travail, VOUS avez gagné 3 h par jour !!! élémentaire ? :=-

La Sarthe a un fantastique potentiel, je me sens capable « d’insuffler une bonne part de mon énergie naturelle » comme en témoignait déjà mon directeur de maitrise de linguistique appliquée, Jean GUENOT, quand j’ai repris mes études à 30 ans à la Sorbonne.

Un peu d’optimisme et de réalisme dans un océan de pessimisme ne fait pas de mal. Qu’avez vous à perdre ? rien et à gagner ? tout.

DÉCISION 8 = Développer les stages en entreprises.
Pour améliorer l’orientation, les élèves comme les enseignants
doivent apprendre à mieux connaître le monde de la création, de
l’entreprise, de la recherche.
Chaque collégien effectuera à partir de la 4e une semaine de stage
par trimestre (au lieu de 2 à 5 jours par an comme actuellement), dans
des entreprises ou des associations en liaison avec les régions, les
pôles de compétitivité, les chambres de commerce et les chambres de
métiers. Une des missions des seniors restés en entreprise ou dans
une association sera l’accueil et le tutorat de ces jeunes. Un tel dispositif
pourrait être mis en place progressivement sur 5 années afin de
permettre aux petites et moyennes entreprises de s’organiser.

Ceci est à la page 30 du rapport de la commission ATTALI de 2007 Téléchargeable

Signé : Brigitte.Cassigneul gmail.com qui a eu plus de 50 jobs dans sa vie et a fait beaucoup d’intérim (= formidable école pour développer son adaptabilité). Voir mon parcours ATYPYK

Mis en ligne du 1er avril 2016 (ce n'est pas un poisson !!!!)
Publicités