Club international

TOUS LES LUNDIS à 18h : « Club International » à la Brasserie « LA BOURSE », (place de la Rep) venez admirer la nouvelle décoration … Un(e) anglophone et plusieurs personnes de très bon niveau en anglais, espagnol et allemand. PAF = une consommation. (juillet 2016) Une idée des tarifs : Café 1€35, Chocolat 2 €, Dessert 3€70, Limonade 2€10, Assiette fromage 4€50 … Glaces délicieuses … Plat du jour à 8 euros. Contact par mel dans un premier temps. 06 37 33 43 71

Conversation : vous aimeriez parler (pour ne pas perdre vos connaissances) mais n’avez pas envie d’un « cours classique » avec grammaire et exercices imposés ? KonversationS est fait pour vous. S’inspirant du CLUB international de Paris qui propose ateliers linguistiques et échanges de conversation … et d’autres clubs dans plusieurs villes universitaires en Europe. A Tours, par exemple, plus d’une centaine de personnes se retrouvent TOUS LES LUNDIS depuis 3 ans !!!

Formation : pour les apprenants avec un niveau de 2 à 5, nous vous mettons en contact avec un(e) enseignant(e) soit en face-à-face, soit par téléphone et mél

Niveaux : plutôt que de dire « niveau scolaire » ou « moyen », nous utilisons la classification du Conseil de l’Europe qui va de A1 (débutant) à C2 (parfaitement bilingue). Le Club international est utile à partir du niveau A2 (autonomie sociale), pour les débutants ou « faux débutants », les vrais cours en groupe sont indispensables : nous pouvons nous proposer telle ou telle personne qui, selon vos souhaits et sa méthodologie, pourra vous faire progresser. Mais il faut compter au moins 2 à 3 séances par semaine pour progresser, et acquérir des réflexes. A titre d’exemple, connaissez-vous une personne qui apprend à conduire avec une leçon par semaine ??? Voir la présentation de ces NIVEAUX

Conseils : Vous aimeriez apprendre ou perfectionner une langue, partir à l’étranger pour un cours d’été, envoyer vos enfants dans une famille … Nous avons des adresses !

Traductions (avec un réseau de Traducteurs de nombreuses langues)

Traduction classique ou résumé
Relecture de vos traductions
Dépannage au téléphone
Service par courrier électronique
mise à jour 21 sept 2013

—-Différentes langues (voir une liste exhaustive sur WIKIpedia) :

Européennes : 23 officielles dont Anglais, Allemand, Espagnol, Français, Italien, Portugais + Russe
Africaines : Swahili, Haoussa et Anglais, Français, Portugais …
Américaines : Anglais, Espagnol, Portugais du Brésil
Asiatiques : Chinois, Japonais, Hindi
d’Océanie : Anglais
Ecrit ou oral ? pour un examen ? pour une activité spécifique ?

Niveau 1 = autonomie touristique ou utilisateur élémentaire (A1) ou encore « faux débutant »

Peut comprendre et utiliser des expressions familières et quotidiennes ainsi que des énoncés très simples qui visent à satisfaire des besoins concrets.

Peut se présenter ou présenter quelqu’un et poser à une personne des questions la concernant – par exemple, sur son lieu d’habitation, ses relations, ce qui lui appartient, etc. – et peut répondre au même type de questions.

Peut communiquer de façon simple si l’interlocuteur parle lentement et distinctement et se montre coopératif.

Niveau 2 = autonomie sociale (A2)

Peut comprendre des phrases isolées et des expressions fréquemment utilisées en relation avec des domaines immédiats de priorité (par exemple, informations personnelles et familiales simples, achats, environnement proche, travail).

Peut communiquer lors de tâches simples et habituelles ne demandant qu’un échange d’informations simple et direct sur des sujets familiers et habituels.

Peut décrire avec des moyens simples sa formation, son environnement immédiat et évoquer des sujets qui correspondent à des besoins immédiats.

Niveau 3 = autonomie professionnelle (B1)

Peut comprendre les points essentiels quand un langage clair et standard est utilisé et s’il s’agit de choses familières dans le travail, à l’école, dans les loisirs, etc.

Peut se débrouiller dans la plupart des situations rencontrées en voyage dans une région où la langue cible est parlée.

Peut produire un discours simple et cohérent sur des sujets familiers et dans ses domaines d’intérêt.

Peut raconter un événement, une expérience ou un rêve, décrire un espoir ou un but et exposer brièvement des raisons ou explications pour un projet ou une idée.

Niveau 4 = autonomie linguistique (B2) peut continuer à apprendre seul(e) … si motivé(e)

Peut comprendre le contenu essentiel de sujets concrets ou abstraits dans un texte complexe, y compris une discussion technique dans sa spécialité.

Peut communiquer avec un degré de spontanéité et d’aisance tel qu’une conversation avec un locuteur natif ne comportant de tension ni pour l’un ni pour l’autre.

Peut s’exprimer de façon claire et détaillée sur une grande gamme de sujets, émettre un avis sur un sujet d’actualité et exposer les avantages et les inconvénients de différentes possibilités.

Niveau 5 = peut enseigner cette langue (C1)

Peut comprendre une grande gamme de textes longs et exigeants, ainsi que saisir des significations implicites.

Peut s’exprimer spontanément et couramment sans trop apparemment devoir chercher ses mots. Peut utiliser la langue de façon efficace et souple dans sa vie sociale, professionnelle ou académique.

Peut s’exprimer sur des sujets complexes de façon claire et bien structurée et manifester son contrôle des outils d’organisation, d’articulation et de cohésion du discours.

Niveau 6  = expert ou bilingue vrai (C2)

Peut comprendre sans effort pratiquement tout ce qu’il/elle lit ou entend.

Peut restituer faits et arguments de diverses sources écrites et orales en les résumant de façon cohérente.

Peut s’exprimer spontanément, très couramment et de façon précise et peut rendre distinctes de fines nuances de sens en rapport avec des sujets complexes.

Les chiffres et lettres A1 à C2 correspondent aux 6 niveaux définis par le Conseil de l'Europe selon le Portofolio des Langues Européennes

Merci d’imprimer cette page !!!!

PROPOSITION DE DEROULEMENT (paiement de votre consommation en arrivant au bar) nous pouvons avoir une salle à notre disposition au premier…

18h : accueil, remise du badge de couleur avec prénom et niveau en langues,
30mn pour faire connaissance, 2 par 2, ou 3 par 3 (ne pas rester avec les personnes que vous connaissez déjà)
19 à 20h : libre « circulation » dans le groupe (idéalement, parler au moins 5 mn avec chaque personne présente …)
en option : 20h30 : salade sur place pour ceux qui veulent faire du « networking »
21h : fin de la soirée.

Il serait intéressant que les personnes qui ont l’intention de venir m’envoient quelques mots afin de pouvoir les publier 3 jours avant sur une liste avec : prénom, centres d’intérêt, langues et éventuellement offres et demandes.

LES DINERS DE JIM

Chaque dimanche, Jim Haynes invite de parfaits inconnus à dîner chez lui à Paris. Comment les soirées de cet Américain de 77 ans sont-elles devenues ces trente dernières années les dîners les plus courus de la capitale ? Pour le savoir, Catherine Galloway s’est rendue là-bas (1)

L’étoile de Mark Zuckerberg ne brillait pas encore au firmament du cyberespace quand, de son appartement parisien, Jim Haynes lança ce qui allait devenir une révolution du réseau social. Un vrai réseau social celui-là, où les gens se rencontrent vraiment et discutent dans une atmosphère chaleureuse et conviviale. Chaque dimanche soir ces 33 dernières années, Haynes a accueilli au minimum 70 personnes à dîner, voire le double en été. Un mélange détonnant de vieux amis, de parfaits inconnus, de gens du coin et de touristes de tous âges et toutes nationalités. Il suffit de demander à Haynes par email si on peut venir. Et Haynes ne sait pas vraiment dire non.

Arrivez à 20 heures et vous trouverez Haynes perché sur un tabouret dans sa minuscule cuisine, resplendissant dans son tablier rayé préféré. Les yeux brillants, il coche les arrivées sur sa liste d’invités et crie joyeusement noms et consignes : «Catherine, voici Theresa ! Et Hassan ! Et John et Marie ! Il est compositeur et elle photographe… Vous devez être Lucia, l’Espagnole… Première visite à Paris ? Venez donc ici ma petite… Voici Jorgen !»

C’est «le buzz», ce que Haynes préfère dans ses soirées dominicales. «La semaine dernière le buzz est arrivé très vite. Il y avait des groupes qui discutaient partout. J’aime ça, ça me rend vraiment heureux. Je m’assois et je me dis ‘Génial ! Tout le monde parle»

Une fois ses convives lancés, Haynes se fait oublier… sans pour autant devenir un hôte négligent. «Je suis comme un remplaçant envoyé par l’entraîneur… Quand quelqu’un semble mal à l’aise, je le présente à d’autres»

C’est ainsi qu’il présenta un soir, anecdote devenue célèbre, une Française timide à un Allemand plus timide encore : «Aucun ne parlait la langue de l’autre. Ils restaient assis dans leur coin. Maintenant ils ont trois enfants et tous les cinq parlent anglais, français et allemand ! Vous voyez, j’ai fabriqué cinq Européens ici !», dit-il en riant.

Pour mon premier dîner chez Jim, mon mari et mes parents m’accompagnent. Je ne les vois pas de la soirée. Mes parents entament immédiatement avec Anthony de Los Angeles une discussion passionnée sur sa vie de scénariste (et un rien édifiante sur une rencontre avec Gordon Ramsay que la décence interdit de publier), pendant que mon mari parle physique nucléaire avec Claude, jeune retraité, et psychologie corporelle avec une jeune femme nouvellement établie à San Francisco après une vie épuisante dans la finance new-yorkaise. Nous prenons congé à minuit, à contrecœur.

Une autre fois, j’amène ma rédactrice en chef. Quatre heures plus tard, les photos qui illustreront cet article sont confiées à Guillaume, photographe de Vanity Fair, qu’elle vient de rencontrer. À un moment de la soirée, je la vois discuter avec une dame distinguée d’âge mûr, descendante par sa mère des brasseurs Guinness, puis je la retrouve riant sur la terrasse avec deux couples portugais, dont l’un l’invite à dîner à son retour à Londres. Elle a aussi rencontré à ce dîner six autres Portugais et trois Espagnols. Quel est donc le secret de Haynes pour, semaine après semaine, recréer cette alchimie qui, d’une marmite de chili maison, fait jaillir amitiés, mariages et opportunités professionnelles ?

«Il n’y a pas de plan de table», dit-il en haussant les épaules. À vrai dire, il n’y a pas de table du tout. Buffets et plats à manger debout remplacent tables et chaises, obstacles aux interactions sociales. «Parfois dans un dîner classique impossible d’inviter A et B en même temps, puisqu’ils sont en froid ou en pleine rupture. Il y a plein de considérations sociales. Ici, nous avons 60 ou 70 personnes qui s’invitent elles-mêmes et sont plus réceptives. Savoir qu’elles viennent pour passer un bon moment est un plus, je pense»

Autre règle : pas de musique. Trop distrayante. «Les rires et les paroles deviennent la musique» À moins que trois drag queens ne soient de la partie. Ou un guitariste brésilien et un chanteur de jazz italien. Haynes fait alors une exception.

Très important également, le mélange. Pour Haynes la recette des meilleurs dîners est la suivante : «Deux ou trois Italiens pour le rire et deux ou trois Polonais pour la passion». La langue commune semble être l’anglais, et, d’où qu’il vienne, chacun parvient à se faire comprendre.

Et, bien sûr, la cuisine est rustique et réjouissante : lasagnes, haricots verts et pain… Trois plats que plusieurs cuisiniers bénévoles se relaient pour concocter. Si Haynes les appelle ses « stars », il reconnaît que personne n’a encore égalé Cathy, celle par qui tout a commencé en 1978. Fraîchement débarquée de San Francisco dans un Paris inconnu, elle fut accueillie chez Haynes et le remercia de son hospitalité en cuisinant pour lui et ses amis. «C’était une danseuse toute fine, la dernière personne qu’on associerait à la nourriture, mais pour beaucoup de convives de cette soirée, c’est aujourd’hui encore le meilleur dîner que nous ayons jamais mangé»

Avec deux autres comparses cuisiniers, Cathy a écrit un livre de recettes inspiré des soirées de Haynes où tous les ingrédients y sont donnés pour 25 ou 100 convives. Haynes voit grand. À 77 ans, l’expat américain n’a aucune intention de s’assagir ou de ralentir le rythme. C’est que ces dîners dominicaux ne sont qu’une partie de son histoire. On lui doit l’ouverture dans les années 60 de la première librairie de livres de poche à Édimbourg, ville où il étudia, ainsi que la création du célèbre « Traverse Theatre » de la ville.

Vinrent ensuite Londres et les fêtes avec les Beatles et les Stones ou encore la création du « Arts Lab alternatif », puis Amsterdam où il lança un journal sur la liberté sexuelle et un festival de cinéma. Sans oublier la publication des guides touristiques « People to People » pour la Russie et l’Europe de l’Est (1). Point de monuments ou d’itinéraires mais des listes d’autochtones sympathiques «désireux de vous rencontrer». Un couch surfing version rideau de fer.

C’est maintenant VOUS que Haynes veut rencontrer, après Yoko Ono ou le maire du VIe arrondissement (qui a « adoré ! »). Ses soirées ont même été reprises dans une récente publicité After Eight. Mais la plus grande fan de Haynes reste Madame Paupert, 84 ans, sa voisine du dessus, livrée à domicile chaque semaine. Et chaque dimanche soir, quand de nouveaux amis prennent congé, le «Merci d’être venus !» de Haynes résonne sur le pas de sa porte.

Pour vous inviter à dîner un dimanche chez Jim, envoyez-lui un email (de préférence quelques semaines à l’avance) à jim_haynes wanadoo.fr ; participation proposée au coût des aliments : 25 €/personne (excédent reversé à Amnesty International). TOUTE l’ANNEE ! Son site Internet = www.jim-haynes.com

(1) Article paru en 3 langues dans "METROPOLITAIN" la revue d'Eurostar - juin 2011

(2) J’avais acheté un de ses guides …. en 93 ! je l’ai toujours et je suis allée à une de ses soirées quand j’habitais le 14°, j’en garde un très bon souvenir … Je voudrais décliner cela au Mans … avec vous ?

Brigitte CASSIGNEUL, plus « citoyenne du monde » que jamais

mise à jour 10 octobre 2015

PHILOSOPHIE

« KonversationS » veut permettre au plus grand nombre d’accéder à une compétence accrue en langues étrangères. S’adresse à toute personne ayant au moins le niveau 2 sur 6 dans la langue à pratiquer. On vient pour parler par paire, (plus que dans des cours), à l’intérieur d’un contexte de conversation en situation réelle. Pour toute personne qui souhaite pratiquer une langue étrangère régulièrement et efficacement. La plus grande mixité est importante et donc efficace !

LES AVANTAGES

  • dédramatiser l’apprentissage,
  • améliorer la fluidité verbale,
  • utiliser ses connaissances (mêmes limitées),
  • dépasser timidité et peur de s’afficher dans une langue étrangère,
  • augmenter ses performances

Langues et niveaux (adultes) : niveaux 2, 3, 4 et 5

ALLEMAND, ANGLAIS, ESPAGNOL, FRANÇAIS, ITALIEN (aussi espéranto, chinois, arabe, polonais, vietnamien et russe + d’autres langues dès que 4 personnes dont une de niveau 4 se proposent de venir)

ANGLAIS pour « teenagers » (volontaires) 13-15 ans et 15-17 ans le mercredi après midi en projet après les vacances de Février.

DES TEMOIGNAGES (ceux du Mans) et les autres ailleurs

« Une petite planète multilingue (pas une école de langues, mais un espace interculturel) où trouver des partenaires – chaque fois différent(e)s – pour mettre ses acquis en pratique. … les participants endossent la position d’ambassadeurs de leur culture… Une formule qui permet à ses utilisateurs de découvrir une langue plus vivante et familière que celle qu’ils ont apprise pendant leurs études ou qu’ils pratiquent dans leur travail. … »

« Pourquoi se compliquer la vie quand des solutions simples et pas chères sont à votre disposition ? Pour pratiquer les langues, rien de mieux qu’un club linguistique à portée de tram! Brigitte CASSIGNEUL, pionnière en la matière du genre, vous propose des activités linguistiques vivantes pour maintenir, et ne pas perdre, les connaissances acquises lors d’une formation classique »

« …On trouve ici ce que l’on n’a jamais dans une école de langues, c’est à dire la pratique en situation réelle et sur mesure… »

« …La formule d’échanges linguistiques proposée permet de répondre au besoin exprimé par des cadres de pratiquer une langue dont ils ont les bases… »

« …Loin de l’environnement classique d’un organisme de formation, il est proposé une organisation conviviale et très qualitative d’échanges linguistiques géographiquement et financièrement accessible au plus grand nombre… »

« … Brigitte CASSIGNEUL sait créer, d’une façon originale, un havre de rencontres internationales qui permet de pratiquer les langues étrangères dans un lieu très propice. Une idée excellente toute simple. En complément des écoles !!!!

Un test de niveau (compréhension orale) est utile mais pas obligatoire, car il permet de connaître son niveau et de mesurer ses progrès sur quelques mois.

CONTACT : Brigitte CASSIGNEUL (9h à 20h Lundi-Samedi) 06 37 33 43 71 mais de préférence par mél = abcd-services – wanadoo.fr (réponse assurée !!!)

L’atmosphère conviviale et détendue de KonversationS est un corollaire agréable de ses activités linguistiques. Cependant, en aucun cas, celles-ci ne pourraient être comparées à celles d’un lieu de rendez-vous. Une attitude correcte ainsi qu’une tenue convenable sont exigées. Humour, convivialité, courtoisie, ponctualité et respect des opinions sont les règles du jeu.

(mise à jour : 25 Août 2011)

POUR SE PERFECTIONNER EN ANGLAIS

DIALOGUES UTILES : http://english-the-international-language.com/edcls.php
BRITISH COUNCIL :  http://learnenglish.britishcouncil.org/
ANGLAIS FACILE : http://www.anglaisfacile.com/
et pour les débutants (une douzaine de chapitres intéressants) http://www.anglaisfacile.com/debutants.php
et aussi http://www.anglaisfacile.com/pages/zero/index.php 16 dialogues faciles avec explication en français
SITE ARGENTIN avec petits enregistrements AUDIO (très bien fait à mon avis) http://www.ompersonal.com.ar/omaudio2/elementary/unit001.htm (douze dialogues = changer unit001.htm en unit002.htm, jusqu’à unit012.htm)
DIALOGUES DE NIVEAU PLUS AVANCE http://www.teacherjoe.us/NYBJ.html tiré de ce site très complet = http://www.teacherjoe.us/

Mise à jour : 3 octobre 2014
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s